Qui sont les Créatifs Culturels ?

6 pôles de valeurs :
- L'écologie ; le bio, la consomm'action
- La reconnaissance des valeurs féminines
- Être plutôt que paraître et avoir
- L'ouverture multiculturelle
- La connaissance de soi ; la vie intérieure
- L'implication sociale


Ce réseau a pour objectif la mise en lien de tous ceux qui partagent ces mêmes valeurs :
Il fonctionne par l’apport de chacun, c’est un espace d’échanges, de partages et de co-créations.

20 avr. 2013

Initiative : ProServicePublic

Plus de 50 000 signatures!

La Poste, les CFF ou encore Swisscom doivent assurer un service public, telle est leur vocation ancrée dans la loi. Or, le Conseil fédéral exige de ces entreprises des bénéfices toujours plus importants, mettant ainsi en péril la qualité des prestations et impliquant une constante augmentation des prix.
L’initiative populaire «En faveur du service public», lancée pour la première fois par les magazines d’information et de défense des intérêts des consommateurs des trois régions linguistiques du pays, vise à garantir un service public de qualité. Elle ne s’oppose pas aux bénéfices que pourraient réaliser ces entreprises, mais exige que les montants ainsi dégagés soient réinvestis dans le même secteur, afin de soulager en priorité le portemonnaie des consommateurs. Les subventionnements croisés doivent donc être bannis.
La Poste
Saviez-vous, en effet, qu’une partie du prix que vous payez pour envoyer, par exemple, une lettre en courrier A ou un paquet par La Poste, est destinée aux caisses de la Confédération ?

Les CFF

Il en va de même du côté des CFF. Certes, contrairement à La Poste, on ne parle pas, ici, de bénéfices. Il n’empêche: les objectifs stratégiques assignés aux CFF par la Confédération  impliquent un vaste programme d’économies, qui passe notamment par des hausses de tarifs. Où est donc passé l’engagement du Conseil fédéral qui écrivait, dans un rapport de 2004, que «les prix des prestations de service public doivent être abordables pour tous»? Aux oubliettes, semble-t-il! En effet, la pression sur les coûts dans ce secteur, pourtant sans concurrence, s’est fortement accrue, alors que, en parallèle, les notions de «satisfaction des clients» et de «prix abordables» ont disparu des objectifs stratégiques (lire notre article).

Les CFF en position de force


Ça devient presque une habitude: les prix du rail vont encore augmenter le 9 décembre, au moment du changement d’horaire. Il faudra en effet débourser 3% de plus pour un billet en 2e classe et 6,5% en 1re classe. Quant à l’abonnement demi-tarif annuel, il coûtera 175 fr. contre 165 fr. actuellement (+6,1%). L’abonnement général reviendra à 3550 fr. en 2e classe (+6%) et 5800 fr. en 1re classe (+8,4%).

Les CFF ont évidemment un poids prépondérant dans l’Union suisse des transports publics (l’UTP). Et ce sont eux, dans les faits, qui dictent les tarifs. L’ancienne régie, qui avait invoqué l’augmentation constante du nombre de passagers pour justifier les hausses précédentes, fait valoir aujourd’hui la baisse de fréquentation des trains voyageurs avec, à la clé, une diminution du bénéfice de 29,5 millions pour le premier semestre 2012.

Afin d’éviter une dérive généralisée dans les entreprises qui assurent ce type de service, nous demandons que le peuple ait son mot à dire (lire notre argumentaire détaillé)!
Nous estimons que le Conseil fédéral est aujourd’hui trop impliqué pour définir seul les objectifs stratégiques des entreprises du secteur public (à ce titre, l’exemple de Swisscom est éloquent).
Afin de lui fixer un cadre légal clair, nous vous invitons à signer– et à faire signer – l’initiative populaire que vous trouverez ici.
L’initiative populaire «Pro Service Public», lancée par Bon à Savoir et ses partenaires alémaniques K-Tipp, saldo et tessinois Spendere Meglio, vise au maintien d’un service public de qualité à des prix abordables. Elle concerne La Poste, les CFF, Swisscom et toutes les entreprises en mains publiques. Lancée en mars, elle a d’ores et déjà récolté 50 000 signatures, sur les 100 000 nécessaires.

Des feuilles de signatures peuvent être directement commandées à l’adresse:
Bon à Savoir, «Pro Service Public», case postale 150, 1001 Lausanne
ou par courriel à info@bonasavoir.ch. Il est également possible de les télécharger sur le site www.proservicepublic.ch.
Important: n’attendez pas qu’une feuille soit remplie pour la renvoyer à l’adresse ci-dessus. Par ailleurs, les citoyens de communes différentes ne peuvent pas signer sur la même feuille.

Télécharger le tableau comparatif

Source : http://www.proservicepublic.ch/index.php?L=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Place à Lexpression !