Qui sont les Créatifs Culturels ?

6 pôles de valeurs :
- L'écologie ; le bio, la consomm'action
- La reconnaissance des valeurs féminines
- Être plutôt que paraître et avoir
- L'ouverture multiculturelle
- La connaissance de soi ; la vie intérieure
- L'implication sociale


Ce réseau a pour objectif la mise en lien de tous ceux qui partagent ces mêmes valeurs :
Il fonctionne par l’apport de chacun, c’est un espace d’échanges, de partages et de co-créations.

13 oct. 2014

La nature suisse va plus mal qu’on l’imagine

Communiqué aux médias de ProNatura

06.10.2014
Le rapport sur la biodiversité mondiale, publié aujourd’hui à Pyeongchang en Corée du Sud, dénonce la communauté internationale qui ne s’implique pas assez pour atteindre les objectifs fixés pour sauver la biodiversité. Ce constat est également valable pour la Suisse. 

Pro Natura appelle le Conseil fédéral à redoubler son engagement pour mettre un terme à l’érosion de la diversité biologique d’ici à 2020. Après déjà cinq ans de préparation, le Plan d’action suisse en faveur de la biodiversité doit être enfin adopté. Les mesures nécessaires doivent être appliquées.

La biodiversité va mal: en Suisse, en Europe et dans le monde, des espèces animales et végétales disparaissent quotidiennement. En 2010, la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) a défini 20 objectifs devant être atteints d’ici à 2020. Ils visent à enrayer la disparition de la biodiversité. Ces objectifs prévoient les ressources financières nécessaires au maintien de la biodiversité, la sensibilisation de la population, l’élimination d’incitations néfastes pour la diversité biologique et la création suffisante de zones protégées. Le rapport sur la biodiversité mondiale présenté aujourd’hui lors de l’ouverture de la 12e Conférence des Parties en Corée du Sud (GBO-4) dresse un bilan intermédiaire alarmant: sur les 20 objectifs fixés, 19 ne seront pas atteints si l’on n’agit pas davantage.

Protéger et conserver les surfaces présentant un intérêt écologique
Dans le cadre de la Convention sur la biodiversité, un des objectifs consiste à mettre en place d’ici à 2020 un réseau de zones protégées pour favoriser la diversité biologique sur au moins 17% de la superficie de chaque pays membres. Nos pays voisins l’ont déjà concrétisé, mais la Suisse est à la traîne: le pourcentage du territoire suisse classé comme réserves naturelles n’atteint même pas 10%. De plus, la gestion des zones protégées suisses laisse souvent à désirer. Il existe certes le programme «Stratégie biodiversité Suisse» qui contient des objectifs généraux, mais malheureusement le Plan d’action national qui devrait le mettre en œuvre n’est toujours pas en vigueur.

La diversité biologique face aux subventions néfastes
De quelle manière financer les mesures nécessaires au maintien de la biodiversité? Une stratégie judicieuse consiste à supprimer les subventions écologiquement néfastes. Les ressources financières ainsi libérées pourraient alors être investies dans le maintien de la biodiversité. Cette stratégie va dans le sens du Plan d’action national, mais elle rencontre des résistances. Les ressources manquent, ce que dénonce Pro Natura. Au niveau international, les États membres de la Convention ont décidé en 2012 de doubler les moyens financiers disponibles pour maintenir la biodiversité dans les pays en développement d’ici à 2015. La Suisse ne prévoit sa participation qu’à partir de 2020.

Il est temps d’agir
La Suisse s’est fermement engagée à atteindre les objectifs fixés par la Convention sur la biodiversité. Les mesures nécessaires doivent impérativement être appliquées. Pro Natura demande au Conseil fédéral:
• la mise en place et la gestion efficace d’une infrastructure écologique dans le but de protéger la faune, la flore et les habitats suisses, basée sur des zones de protection recouvrant 17% de la surface nationale et la connexion de réseaux écologiques;
• l’adoption rapide du Plan d’action élaboré de façon participative l’année dernière;
• le lancement d’une campagne de sensibilisation du public;
• le doublement du soutien financier international pour la biodiversité à partir de 2015 déjà.
(3644 signes)

La Convention sur la diversité biologique
La Convention sur la diversité biologique (Convention on Biological Diversity, CBD) est un traité mondial signé en 1992 dans le cadre de la Conférence des Nations Unies pour l’environnement et le développement. 192 pays ainsi que l’UE l’ont adoptée, dont la Suisse. La Convention comprend trois objectifs: la protection de la diversité biologique, son exploitation durable et l’accès aux ressources génétiques avec le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation. Tous les deux ans, les partenaires contractuels se réunissent au cours d’une Conférence des Parties (Conference of the Parties COP), pour prendre les décisions concernant sa mise en œuvre. (720 signes)

Plan d’action en faveur de la biodiversité
La Convention sur la diversité biologique doit être mise en œuvre par les Parties contractantes. À cet effet, celles-ci établissent des stratégies et des plans d’action nationaux pour la biodiversité (SPANB). Le Plan d’action suisse, comprenant une centaine de mesures très diversifiées, a été élaboré en 2013 lors d’un processus participatif global comprenant les autorités et les partenaires concernés intéressés. Avec son adoption et sa mise en œuvre, un instrument essentiel serait alors à disposition pour favoriser la protection et le maintien de la biodiversité en Suisse.
(621 signes)

Internet:
Plan d’action biodiversité:
http://www.bafu.admin.ch/aktionsplan-biodiversitaet/index.html?lang=fr
Les Buts stratégiques de la Convention sur la diversité biologique:
http://www.sib.admin.ch/fr/convention-sur-la-biodiversite/la-convention/plan-strategique-2011-2020/les-buts-strategiques/index.html

Informations supplémentaires:
Nicolas Wüthrich, responsable de l’information, 079 212 52 54, nicolas.wuthrich@pronatura.ch
Friedrich Wulf, chef de projet Politique et affaires internationales, tél. 079 216 02 06,friedrich.wulf@pronatura.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Place à Lexpression !